NOTES DE LECTURE ET AGENDA – FÉVRIER 2016 (Michel ESTERLE)
Ici au format pdf:


ARS PACA : campagne de prévention 2016
L'ARS PACA lance sa campagne de prévention et de promotion de la santé 2016. Elle se réalise en plusieurs temps :
• Phase 1 : uniquement pour les actions de mars 2015 qualifiées en renouvelables et celles financées au titre de l’appel à projets 2015 (vague de décision de mai 2015).
• Phase 2 : renouvellement d'appels à projets spécifiques : « actions innovantes », « prévention en structures d’exercice coordonné », « actions hors les murs portées par les permanences d'accès aux soins de santé (PASS) ».
• Phase 3 : dans le cas où des besoins resteraient à couvrir à l’issue de la phase 2, et sous réserve de disponibilités de crédits, un appel à projet très ciblé ou un dispositif de gré à gré pourrait avoir lieu sur un objectif, un territoire voir un type d’action.
Pour en savoir plus

Le catalogue 2016 des formations du pôle de compétences
Près de 70 formations sont proposées cette année dans le cadre du pôle régional de compétences en éducation pour la santé financé par l'Institut National de Prévention et d'Éducation pour la Santé (INPES).
Télécharger le catalogue

AGENDA
Save the date : un colloque sur le numérique et la promotion de la santé le 11 mars 2016
Le Comité Régional d'Éducation pour la Santé (CRES) organise à Marseille un colloque sur le thème "Réseaux sociaux, objets connectés et big data : usages et enjeux du numérique en prévention et promotion de la santé" le 11 mars 2016.

L'Afar (Action Formation Animation Recherche, Formation continue au service des professionnels de santé) organise le 11 mars 2016 à la Maison de la Chimie (75007 Paris), un colloque sur le thème :
ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP PSYCHIQUE : LES PROFESSIONNELS AU SERVICE DE LA VIE,
sous la direction des Dr Jean Chambry, Bertrand Lauth, et Ioana Atger, pédopsychiatres.
Certains enfants et adolescents sont gravement entravés dans leur développement cognitif et affectif, ce qui amène à définir la notion de handicap psychique. Ces jeunes patients sont le plus souvent au carrefour des prises en charge sanitaire et médico-sociale. Ils peuvent être source de désarroi pour les parents mais aussi pour les équipes qui s'en occupent en ambulatoire ou dans le quotidien. Comment garantir à ces enfants ou adolescents différents le meilleur parcours de vie possible ? Source : Hospimedia, 11/02/2016

SISM 2016 - SANTÉ MENTALE ET SANTÉ PHYSIQUE : UN LIEN VITAL
Du 14 au 27 mars 2016, les 27èmes Semaines d’information sur la Santé Mentale (SISM) auront pour thème : Santé mentale et santé physique : un lien vital.
A tous les âges de la vie et pour chacun, prendre soin de sa santé physique et mentale maintient ou améliore son bien-être en renforçant l’estime de soi, le sentiment d’efficacité, la qualité de vie et en développant les liens sociaux. Prendre soin de soi au quotidien (nutrition, sommeil, activité physique…) permet aussi de réduire les effets du stress.
Santé physique et mentale sont étroitement liées : « Il n’y a pas de santé sans santé mentale ».
Les SISM s’adressent au grand public. Chaque année, citoyens, associations, professionnels organisent des actions d’information et de réflexion dans toute la France.
L’Unafam organise ou participe à plus de 80% des manifestations organisées lors de chaque édition. La liste des événements SISM Unafam est consultable sur le site Internet de l’Unafam, l’intégralité des manifestations sur les site des SISM.

Journée d’information Unafam13, Marseille le 21 Mars 2016
Dans le cadre de la SISM

Centre le Mistral
11 Impasse Camille Flammarion
13001 Marseille
Le matin, sur le thème “Santé mentale Santé physique, un lien vital”: Présentation de la Charte de Partenariat Médecine générale et Psychiatrie de secteur, avant-propos aux interventions croisées d’un médecin généraliste et d’une psychiatre en CH, puis une intervention traitera du Centre expert Interface psychiatrie et autres professionnels de santé.
L’après-midi sera consacrée aux questions que se posent beaucoup de familles autour de la fiscalité et de leur “succession”.
Enfin : comment la psychoéducation aide les malades, et présentation des formations mises en place par l’association dans le département.

Hospitalisations au long cours en psychiatrie : Quels facteurs explicatifs ?
La Fédération de recherche en santé mentale (F2RSM) du Nord-Pas-de-Calais a diffusé en janvier 2016 un étude dont l'objectif est d'identifier les facteurs prédictifs des longs séjours hospitaliers en psychiatrie (entendre par là des périodes d'hospitalisation psychiatrique à temps complet de 292 jours ou plus). L'étude suggère « l'existence d'une ancienne génération de patients, très désocialisés, et – à l'inverse - de patients entrés récemment à l'hôpital pour lesquels va être très rapidement recherché un retour à domicile ou une place en établissement médico-social ».
Parmi les facteurs explicatifs d'hospitalisations longues figurent « l'ancienneté du parcours psychiatrique, la dépendance, les diagnostics de retard mental, de schizophrénie, une hospitalisation contrainte et une mesure d'isolement thérapeutique ». L'étude montre aussi que les habitants d'unités urbaines de petite taille et de secteurs socialement plus favorisés sont « relativement protégés » comme si « des solidarités naturelles jouaient dans des secteurs moins urbanisés et connaissant de faibles taux de solitude ».